Archives de catégorie : Les Fontaines

Notre Dame de la Consolation

Avenue Philippe Solari

Notre Dame de la Consolation

Notre Dame de la Consolation

GL_L1013

Notre Dame de la Consolation

GL_L1014

Notre Dame de la Consolation

GL_L1015

Notre Dame de la Consolation

La cloche

La cloche

La cloche

La cloche

  • Oratoire Vierge à l’Enfant posée sur une fontaine

L’oratoire se trouve dans la cour-jardin située à droite de l’église Notre Dame de la Consolation quand on fait face à l’entrée. Elle est visible de la rue.

Oratoire Vierge à l'Enfant

Oratoire Vierge à l’Enfant

Oratoire Vierge à l'Enfant posée sur une fontaine

Oratoire Vierge à l’Enfant posée sur une fontaine

Fontaine

Place Jeanne d’Arc

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine du Puits Juif

rue Puits Juif

Fontaine du Puits Juifs

Fontaine du Puits Juifs

Fontaine des Thermes

Avenue des Thermes

Fontaine des Thermes

Fontaine de la Place Bellegarde

Place Bellegarde

De 1852, montée d’un buste du Peintre Granet.

La fontaine de la Place Bellegarde reçoit l’eau par quatre canons au dessus desquels le buste de Granet a été érigé en 1852, en remerciement de la riche donation faite par le célèbre peintre à sa ville natale.

fontai

Fontaine de la Place Bellegarde

Fontaine des Minimes

Cours des Minimes

Sans doute contemporaine de la ville des Tours, c’est la plus occidentale et l’une des plus vieilles de nos fontaines aixoises, dans l’axe de la route d’Avignon.

D’abord archiépiscopale sous le nom de Sainte-Croix et cela dès le début du XV siècle,-elle devint deux siècles plus tard, en 1680, propriété de la cité. Grâce à ses versures abondantes, elle permit l’irrigation des jardins riverains, appartenant aux Pères Minimes, sur le mur desquels elle s’adossa.

Fontaine des Minimes

Fontaine des Minimes

Fontaine Jouse d’Arbaud

Place de Verdun

Fontaine Jouse d'Arbaud

Fontaine Jouse d’Arbaud

Fontaine Saint Louis

Cours des Arts et Métiers

Face au cours des Arts et Métiers, elle date de 1843. Ornée d’un buste de St-Louis et d’une colonne romaine, elle présente un piédestal à mascarons et un écusson de la Ville d’Aix entouré de feuillages.

Fontaine

Fontaine Saint Louis

Fontaine

Fontaine Saint Louis

Fontaine

Fontaine Saint Louis

 

Fontaine d’Argent

Rue Fontaine d’Argent/rue de la Mule Noire

La fontaine est l’oeuvre de Vallon. On remarque les motifs orientaux (2 têtes de turques), très en vogue au XVIIIe, sculptée par Chastel.

La ravissante fontaine de l’ancienne Rue des jardins à l’angle de la Rue de la Mule noire est due à l’architecte Vallon et porte le nom de fontaine d’Argent sans doute en raison du coût élevé de sa réalisation.

Fontaine d'Argent

Fontaine d’Argent

L’eau sort par la bouche de deux personnages joufflus délicatement ciselés par Chastel.

Fontaine d'Argent

Fontaine d’Argent

Fontaine d’Espéluque

Place des Martyrs de la Résistance

Seul point d’eau du bourg au XVe, elle est définitivement adossée à un authentique mur romain en 1756 par Georges Vallon. Elle est ornée d’un médaillon de Marcel de Provence. Sa source appartenait à un certain monsieur Espeluca, d’où son nom.

Fontaine d'Espéluque

Fontaine d’Espéluque

La fontaine Espeluque : au centre du bourg Saint-Sauveur, sur l’ancienne Place de l’Archevêché, est adossée au mur romain méridional de la cathédrale et date de 1618. Elle fut à plusieurs reprises, changée de Place et doit son nom à ses eaux qui proviennent d’une source appartenant à un certain Espeluca. Celui-ci légua ses biens au chapitre et laissa aux moines la jouissance de la source. Deux pilastres soutiennent un entablement orné en son centre d’un médaillon à l’effigie de l’historien Marcel Provence, mort en 1952. On distingue encore des vestiges de mascarons figurant des têtes d’hommes, rongés par le temps.

Cette fontaine est située à l’extrémité ouest de l’ancienne Place de l’Archevêché (elle-même sise sur l’emplacement de l’antique forum gallo-romain). Son nom vient du mot provençal « espeluco » qui indique « une grotte », « une caverne ». A l’origine, l’eau qui desservait cette fontaine sortait d’une grotte située sur les hauteurs de la ville, dans l’actuel quartier Saint-Eutrope.  Elle trouverait ses origines aux environs de 1376.  Elle a subi de nombreuses transformations au cours des siècles et aussi « des déménagements ».

Actuellement, c’est une fontaine « adossée » à un mur romain. Son « massif », en pierre de Bibémus, est bordé par deux « pilastres ». Derrière le massif, donc invisible du promeneur, se trouve « la boîte à eau ». Elle se remplit et déverse l’eau, dans le bassin rectangulaire, en pierre dure par deux « canons », qui sortent de deux « mascarons » à tête de lion. Au- dessus, entre les pilastres figure, en médaillon de bronze, le buste « engagé » de Marcel Provence, écrivain aixois de la première moitié du XXè siècle, célèbre pour ses ouvrages sur Aix et la Provence. Ses alentours sont très ombragés par les ramures des platanes de la Place.

Fontaine au Sanglier

Place Richelme

Copie de la fontaine au Petit Cochon de Florence.

Fontaine au Sanglier

Fontaine au Sanglier

Fontaine au Sanglier

Fontaine au Sanglier

Fontaine au Sanglier - Détail

Fontaine au Sanglier – Détail

Fontaine Gilly

Place Séraphin Gilly

Fontaine Place Séraphin Gilly

Fontaine Place Séraphin Gilly

Fontaine Place Séraphin Gilly

Fontaine Place Séraphin Gilly

Fontaine Place Séraphin Gilly

Fontaine Place Séraphin Gilly

Fontaine du Boulevard Aristide-Briand

Boulevard Aristide-Briand

Fontaine

Fontaine

Fontaine Villeverte

Cours Sextius

Typique de certains villages de Haute-Provence, elle date de 1683. Elle fut financée par la ville d’Arles et déplacée à Aix. Elle servait à abreuver les bestiaux durant les transhumances, jusque dans les années 30. Située au bas du Cours Sextius, elle date de 1683 et fut sculptée par Escursau, le vase qui la surmonte date de 1848.

Fontaine Villeverte

Fontaine Villeverte

Fontaine Villeverte

Fontaine Villeverte

Fontaine Pascal

Cours Sextius

Elle fut offerte à la ville en 1922 par l’industriel Pascal qui lui laissa son nom.

Située en haut du Cours Sextius, elle fut offerte à la ville en 1922 par l’industriel Pascal qui lui laissa son nom. Les Aixois viennent nombreux y chercher l’eau thermale coulant d’une vasque décorée de volutes (enroulement sculpté en spirale ou en hélice) dans le grand bassin.

Fontaine Pascal

Fontaine Pascal

Fontaine Pascal

Fontaine Pascal

 

Fontaine des 4 Dauphins

Place des Quatre Dauphins

La fontaine édifiée en 1667 fut décorée par le sculpteur J.Claude Rambot. Elle est un authenti- que témoignage de l’Art Baroque et du style italien. Située dans le quartier Mazarin

Située au coeur du quartier Mazarin, au centre d’une Place dont elle complète merveilleuse- ment l’harmonie, cette fontaine fut achevée en 1667 et on lui donna d’abord le nom de St Michel en l’honneur du Cardinal. 4 dauphins à gueules grimaçantes crachant de l’eau, soutiennent un petit obélisque dont le sommet fut orné successivement par une fleur de Lys, une croix de Malte et une pomme de pin.

Elle a été restaurée en 2015.

Fontaine des Quatre Dauphins

Fontaine des Quatre Dauphins

Fontaine des Quatre Dauphins

Fontaine des Quatre Dauphins

Photos avant la restauration de 2015.

Fontaine des 4 Dauphins

Fontaine des 4 Dauphins

Fontaine de Saint Jean de Malte

Place Saint Jean de Malte

Fontaine ornée d’une croix de Malte, symbole de l’Ordre. Construite en 1759, elle est l’oeuvre de Georges Vallon.

Fontaine de Malte

Fontaine de Malte

Fontaine

Rue Mignet/rue du Puits Neuf

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine des Prêcheurs

Place des Prêcheurs

La fontaine est une oeuvre de Chastel (1758). Elle est ornée de quatre médaillons sur les faces (représentant; Sextius, Charles III du Maine, Louis XV, Louis XVIII).

C’est en 1758 que fut bâtie cette fontaine monumentale composée d’une vasque à seize pans au dessus de laquelle s’élance un obélisque surmonté d’une sphère. Chastel sculpta l’obélisque, le fit reposer sur 4 lions et orna la sphère d’un aigle prêt à l’envol. Sur les quatre faces du socle, des médaillons portent les effigies du proconsul Sextius Calvinus de Charles III (dernier comte souverain de Provence) de Louis XV (sous le règne duquel la fontaine fut édifiée) et de Louis XVIII (dernier comte titulaire de Provence).

Fontaine des Prêcheurs

Fontaine des Prêcheurs

 

Fontaine des Prêcheurs

Fontaine des Prêcheurs

Fontaine

Rue Boulégon/rue Matheron

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine

Fontaine des 2 Canons

Rue Boulégon/rue Mignet

La fontaine des deux canons à l’angle des Rues Mignet et Boulegon, fut édifiée en 1532. Elle était ornée, à l’origine, d’une frise et de têtes sculptées qui furent remplacées par deux canons.

Fontaine des Deux Canons

Fontaine des 3 Ormeaux

Place des Trois Ormeaux

Elle date du XVIIe Siècle. Construite sur l’emplacement d’un puits important. Elle fut construite en 1632 sur l’emplacement d’un ancien puits. L’eau jaillit de 4 canons dans un bassin octogonal au dessus duquel on peut voir une lourde colonne décorée de motifs de fleurs et de fruits.

Fontaine des 3 Ormeaux

Fontaine des 3 Ormeaux

Fontaine des Trois Ormeaux

Fontaine des Lumières

Rue Monclar

Cette fontaine est située sur une Placette à l’angle des Rues des Chaudronniers, Monclar et des Bouteilles, dans l’axe du palais de Justice et en alignement de la façade du palais Monclar.

Cette fontaine date de 1998 (MCMXCVIII, date écrite sur une de ses faces) et a été conçue et réalisée par Jean-Michel BATTESTI.

Elle est alimentée par une source d’eau chaude thermale existant à proximité (dans la Rue des Chaudronniers).

Fontaine des Lumières

Fontaine des Lumières

Fontaine des Lumières

Fontaine des Lumières

Fontaine des Tanneurs

Place des Tanneurs

Edifiée en 1761, elle fut reconstruite en 1862. Au centre d’un bassin polygonal s’élève un beau piédestal orné de mascarons à têtes de lion et une urne de Chastel. Cette urne surmonte un vase décoré d’angelots soutenu par des griffons à becs ouverts.

Fontaine des Tanneurs

Fontaine des Tanneurs

 

Fontaine des Tanneurs

Fontaine des Tanneurs

Fontaine des Chapeliers

ou Fontaine des Bagniers

Place des Chapeliers

Fontaine dite de « Cézanne »  représenté sur le médaillon de Renoir. La Rue des Bagniers : offre une fraîche fontaine construite en 1685 qui fut adossée à un mur un siècle plus tard. On a récemment placé un médaillon de Cézanne, d’après Renoir, entouré de fruits et de fleurs. Autrefois alimentée par une source d’eau chaude.

Fontaine des Chapeliers

Fontaine des Chapeliers

Place des Chapeliers

Place des Chapeliers

Fontaine Marcello Drutel (1897-1985)

ou Fontaine de la Place St Honoré

Fontaine Marcello Drutel (1897-1985)

Fontaine Marcello Drutel (1897-1985)

Fontaine Marcello Drutel (1897-1985)

Fontaine Marcello Drutel (1897-1985)

Fontaine d’Albertas

place Albertas

La fontaine a été réalisée par l’École des arts et métiers en 1912. Vasque en fonte, style baroque et « rococo ». La fontaine de la Place d’Albertas fut construite au milieu d’une Place du XVIIIe, en 1912. Elle présente un bassin circulaire bordé de ferronneries qui recueille l’eau retombant d’une vasque elle-même supportée par un piédestal sculpté de feuilles, de guirlandes et de rosaces.

Fontaine d'Albertas

Fontaine d’Albertas

Fontaine d'Albertas

Fontaine d’Albertas

Place d'Albertas

Place d’Albertas

Fontaine des Augustins

Place des Augustins

Ancien lavoir, la fontaine est refaite en 1820 et surmontée d’une colonne de l’ancien Palais Comtal.

Fontaine des Augustins

Fontaine des Augustins

Fontaine des Augustins

Fontaine des Augustins

Fontaine des Fontêtes

Place des Fontêtes

Elle a remplacé le puits qui réunissait de nombreuses sources du quartier. Typique du XVIIIe siècle.

La Place des Fontêtes : à l’intersection des Rues Mérindol et des Cardeurs, se trouvait un puits qui fut remplacé en 1715 par la fontaine actuelle. Au milieu du bassin circulaire s’élève une courte colonne sculptée de petits arcs et surmonté d’un angelot. Chaque face de cette colonne porte un mascaron à tête de lion et deux autres têtes d’angelots entourées d’un motif floral.

Fontaines des Fontêtes

Fontaine des Fontêtes

Fontaines des Fontêtes

Fontaine des Fontêtes

Fontaine des Fontêtes

Fontaine des Fontêtes

Fontaine Amado

Place des Cardeurs

Recouverte de mousse, elle charmera les touristes attablés autour.

Derrière l’Hôtel de Ville, à l’extrémité Est de la longue Place des Cardeurs, se dresse la fontaine de Jean Amado. Depuis 1977, cette fontaine semble surgir de terre, comme le pied charnu et massif  d’un champignon (qui aurait perdu son chapeau !), mais elle cache une aération du parc de stationnement souterrain des Cardeurs !

Jean Amado est né à Aix-en-Provence, en 1922 et y a vécu et travaillé jusqu’à sa mort, en 1995.

Fontaine d'Amato

Fontaine Amado

 

Fontaine de l’Hôtel de Ville

Place de l’Hôtel de Ville

La fontaine de 1755, est surmontée d’une ancienne colonne romaine. Elle a été décorée par Chastel. On peut y lire des inscriptions à la gloire de Louis XV ou du Duc de Villars, entre autres.

Fontaine de l’Hôtel de Ville

Fontaine de l'Hôtel de Ville

Fontaine de l’Hôtel de Ville

Fontaine de l'Hôtel de Ville

Fontaine de l’Hôtel de Ville

Fontaine de l'Hôtel de Ville

Fontaine de l’Hôtel de Ville

Fontaine de la Rotonde

Place de la Libération

De style Art-Déco, elle fut édifiée en 1860. Elle remplace la fontaine des Chevaux Marins détruite en 1780 pour créer une voie d’accès vers l’extérieur de la ville. Au sommet, trois statuts; la Justice sculptée par Ramu (vers le Cours Mirabeau), l’Agriculture sculptée par Chabaud (vers Marseille), et les Beaux Arts sculptée pas Ferrat (vers Avignon). Décor de Truphéme (Lions, dauphins chevauchés par des anges, cygnes). 32m de diamètre, hauteur 12 m vasque en fonte.

Fontaine de la Rotonde enfin, située au centre de la Place dans laquelle aboutit le Cours, se trouve placée au carrefour de diverses avenues. Alimentée par les eaux du Verdon, elle fut édifiée en 1860 sur les dessins de M. de Tournadre, ingénieur des ponts et chaussées. Un vaste bassin circulaire de trente deux mètres de diamètre est décoré de lions, de cygnes et de dauphins chevauchés par des anges.

Au centre un piédestal supporte une vasque de fonte sur laquelle on reconnait les statues de la Justice (sculptée par Ramus) tournée vers le Cours Mirabeau, du Commerce et de l’Agriculture (sculptée par Chabaud) tournée vers la route de Marseille, et des Arts (sculptée par Ferrat) tournée vers la route d’Avignon. La hauteur totale de l’édifice est d’environ 12 mètres.

La Rotonde

La Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine de la Rotonde

Fontaine du Roi René

Cours Mirabeau

Oeuvre du sculpteur David d’Angers, la Duchesse d’Angoulême l’inaugura en 1823. Le Roi René tient une grappe de muscat qu’il introduisit en Provence. Des médaillons de Jean Matheron et Palamède de Forbin sont visibles.

Sculptée par David sur des dessins de Revoil, elle fut commencée en 1819 et inaugurée en 1923 en présence de la duchesse d’Angoulème. Le roi René tenant d’une main son sceptre et de l’autre le raisin muscat qu’il introduisit en Provence, porte la couronne des comtes de Provence. A ses pieds, une palette et des livres rappellent qu’il fut le protecteur des Arts, des Sciences et des Lettres.

Fontaine

Fontaine du Roi René

Fontaine du Roi René

Fontaine du Roi René

Fontaine du Roi René

Fontaine du Roi René

Médaillon de la fontaine du Roi René

Médaillon de la fontaine du Roi René

Médaillon de la fontaine du Roi René

Médaillon de la fontaine du Roi René

Fontaine du Roi René

Fontaine des Neuf Canons

Cours Mirabeau

Édifiée par Laurent Vallon, elle remplace un ancien abreuvoir (1691). 1651, abreuvoir pour les troupeaux en transhumance. Motifs sous mousse.

C’était autrefois un abreuvoir pour les troupeaux venus d’Arles en transhumance, ce qui explique la présence d’une margelle aussi basse. Cette fontaine se trouve sur le Cours Mirabeau

Fontaine des 9 Canons

Fontaine 9 Canons

Fontaine 9 Canons

Fontaine 9 Canons

Fontaine Moussue (ou d’Eau Chaude)

Cours Mirabeau

Edifiée en 1667. Au centre du Cours Mirabeau. Elle est alimentée en eau chaude de 30° par la source thermale des Bagniers (transformée en 1734). Oeuvre de l’Architecte Fossé.

La Fontaine d’eau chaude à la hauteur de la Rue Clémenceau fut construite en 1667, puis transformée en 1734. L’eau de la Rue des Bagniers, et coule à la température de 18°. Cette fontaine tire son charme bien particulier du ruissellement de ses eaux sur un énorme rocher moussu qui se dresse au centre d’un bassin de forme légèrement quadrilobée.

Fontaine Moussue

Fontaine Moussue

Fontaine Moussue

Fontaine Moussue